NOUVEAUTÉS

2019

3 octobre 2019

Un atelier a été organisé pour travailler sur un Kit d’outils sur la transparence et l'accès à l’information parlementaire.

Un atelier a eu lieu les 23 et 24 septembre dans le but d’élaborer un Kit d’outils renforçant la transparence et l'accès à l’information parlementaire, sous l’égide du Programme de coopération entre l'Union européenne et l'Amérique latine EUROsociAL+, et avec le soutien de l’Assemblée législative du Costa Rica et de ParlAmericas. Les fonctionnaires des pouvoirs législatifs de l’Argentine, du Chili, de l'Espagne et du Paraguay ont participé à cette activité, ainsi que des représentantes et représentants des institutions du Réseau pour la transparence et l'accès à l'information (RTA), des spécialistes en la matière et des représentants du parlement et de la société civile du pays d'accueil.

Reconnaissant la transparence et l'accès à l’information comme une condition fondamentale pour aller vers l’ouverture législative dans la région, le RTA, EUROsociAL+ et ParlAmericas se sont proposé de travailler sur le sujet dans un projet commun qui se concrétisera par la publication d’un Kit d’outils prévue pour l'an prochain. Cette activité représente la continuation du projet, à partir de ce qui a été établi lors d’une première réunion qui a eu lieu à Rio de Janeiro au Brésil, en mai 2019.

Durant les deux jours d’atelier, les participantes et les participants ont discuté et échangé afin de pouvoir créer des outils abordant la transparence active, les demandes d'accès à l’information, les données ouvertes, les politiques de gestion de documents, la communication et l'accessibilité, et un modèle de genre et de transparence au sein des pouvoirs législatifs.


24 septembre 2019

ParlAmericas participe à la première session ordinaire du Caucus vert multipartite du Congrès de la République du Pérou

Le vendredi 13 septembre, ParlAmericas a eu le plaisir de participer à la première session ordinaire du Caucus vert multipartite du Congrès de la République du Pérou, à Lima. Ont participé à cette rencontre des parlementaires membres du Caucus vert, des représentantes et représentants du gouvernement national, dont la ministre de l’Environnement, Lucía Ruiz Ostoic, et des représentants d’organisations internationales et de la société civile. 

Durant cette session, dirigée par la membre du Congrès Ana María Choquehuanca, coordinatrice du Caucus et vice-présidente du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas pour l’Amérique du Sud, les participants ont adopté le document de création du Caucus vert. Ils ont également établi les bases et les engagements de travail et de coordination d'actions avec le pouvoir exécutif, qui s'est engagé à travers la ministre à travailler en collaboration avec le Caucus pour faire progresser la législation relative au changement climatique, aux domaines de compensation environnementale, à la récupération d’écosystèmes forestiers dégradés et à la préservation de zones naturelles protégées. De plus, le pouvoir exécutif s’est engagé à proposer un plan de formation sur des sujets environnementaux prioritaires destiné aux conseillers du Congrès.

Le programme sur le changement climatique de ParlAmericas, en coordination avec le bureau de la membre du Congrès Choquehuanca, a offert un appui technique durant le processus de création de ce groupe multipartite unique dans l’hémisphère. ParlAmericas espère continuer à soutenir le Caucus dans la définition et la mise en œuvre d’actions concrètes permettant de renforcer cet espace important de dialogue entre les parlementaires, et entre ces derniers et les autres acteurs impliqués dans la recherche d'actions climatiques et environnementales efficaces. ParlAmericas réitère son engagement et son soutien aux parlements de la région souhaitant explorer l'adoption de mécanismes similaires. 

Pour obtenir davantage d’informations et de nouvelles sur le Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas, rendez-vous sur http://www.parlamericas.org et suivez @ParlAmericas sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasCC.


 

11 septembre 2019

ParlAmericas participe à l’atelier international « Des congrès ouverts pour des démocraties actives » au Congrès argentin

ParlAmericas a participé à l’atelier international sur les bonnes pratiques en matière d’ouverture législative, intitulé « Des congrès ouverts pour des démocraties actives ». Cet atelier, organisé par le Congrès argentin et EurosociAL, a abordé des thèmes liés à la transformation de l’État et des parlements dans le monde moderne, et au rôle de la transparence, la responsabilité, la participation citoyenne et l’accès à l’information publique, entre autres.

Le premier panel, intitulé « Difficultés à assumer des engagements et expériences de plans d'action » a été modéré par Mercedes De Los Santos, de la fondation Directorio Legislativo, et a intégré des présentations d’Álvaro Herrero, secrétaire adjoint à la gestion stratégique et à la qualité institutionnelle du gouvernement de la ville de Buenos Aires, Fernando Sánchez, secrétaire au renforcement institutionnel du chef de cabinet des ministres d’Argentine, et Rudi Borrmann, secrétaire adjoint de l’innovation publique et gouvernement ouvert de la présidence de la nation. Le deuxième panel, « Moderniser l’État et ouvrir la gestion » a été modéré par Agustín Frizzera, de l’ONG Democracia en Red et a intégré des présentations de Laura Montero, vice-gouverneure de la province de Mendoza, Florencia Romano, secrétaire administrative de la Chambre des députés d’Argentine, Mariano Heller, secrétaire à la planification du Conseil de la magistrature de la ville de Buenos Aires, et Juan Pedro Tunessi, secrétaire parlementaire de la Chambre des sénateurs.

Lors d’un troisième panel, Emilie Lemieux, gestionnaire du programme pour un parlement ouvert de ParlAmericas, a expliqué en quoi consiste la création d’un plan d'action pour un parlement ouvert et l’importance de son institutionnalisation, via les étapes suivantes : bâtir une confiance politique, réaliser une consultation permanente avec les acteurs impliqués, identifier un organe parlementaire pour diriger le processus de mise en œuvre, créer un point de coordination pour la mise en œuvre du plan d'action, participation de la société civile, définition du processus, et mise en marche du plan d'action. Suite à cette présentation, la consultante du projet EurosociAL+, María José Méndez, a invité les spécialistes présents à créer les directives générales d’un plan d'action pour un parlement ouvert du Congrès argentin, grâce à la méthode du World Café.

Lors de la deuxième journée de cet atelier, la directrice du Programme pour la modernisation parlementaire des députés, Dolores Martínez, a fait un bilan du travail réalisé sur les deux jours, et les prochaines étapes ont été présentées : tous les résultats systématisés de l'atelier seront envoyés, pour ensuite préparer une proposition croisée avec les contributions faites lors de l'atelier et les directives internationales sur le processus d’élaboration de plans d'action.

Pour plus d’information sur cet atelier, veuillez consulter le communiqué de presse envoyé par la Chambre des députés d’Argentine.


3 septembre 2019

Parlamericas est solidaire des victimes de l'ouragan Dorian

ParlAmericas exprime ses plus sincères condoléances et exprime sa solidarité avec le peuple des Bahamas et avec tous les autres peuples touchés par la dévastation de l'ouragan Dorian.

Le président de ParlAmericas, l'honorable Robert Nault, député du Canada, a déclaré: «Nous sommes extrêmement préoccupés et empathiques pour tous les peuples qui subissent les graves conséquences de la tempête et pour ceux qui se préparent à son passage. Les parlementaires de notre hémisphère doivent se tenir aux côtés de toutes les personnes touchées, et ParlAmericas réaffirme son engagement à contribuer à la lutte contre les effets du changement climatique.”


3 septembre 2019

Déclaration sur les incendies frappant la région de la forêt amazonienne

Le Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas souhaite attirer l'attention sur l’intensité et le nombre croissants des incendies qui frappent la région amazonienne en 2019. Ces incendies dévastent de grandes parties de l’Amazonie, une région de haute importance pour le monde entier dû aux nombreux services écosystémiques qu’elle rend. L’Amazonie est essentielle au maintien de la diversité écologique de la planète et à l’atténuation du changement climatique. Cette région, connue comme « le poumon de la Terre », est indispensable pour capturer le dioxyde de carbone; comprend la moitié des forêts tropicales et des écosystèmes d’eau douce du monde entier; et abrite un tiers des plantes, animaux et insectes connus dans le monde, dont beaucoup sont endémiques de la région.

Ce trésor environnemental doit être protégé et c'est pourquoi nous appelons les parlementaires et autres acteurs à agir directement pour défendre l’intégrité de la région amazonienne. Nous devons nous assurer que ce monument naturel, qui abrite une riche biodiversité et qui est de la plus haute importance pour la régulation et la stabilité du climat planétaire, soit conservé pour les générations à venir. 

Ana Belén Marín, membre de l’Assemblée législative de l’Équateur et présidente du Réseau parlementaire sur le changement climatique, a déclaré : « Au nom du Réseau parlementaire sur le changement climatique, j’appelle les parlementaires de l’hémisphère à encourager une action gouvernementale pour aider à protéger la région amazonienne ainsi que leurs forêts et espaces naturels. Nous devons promouvoir un dialogue immédiat et inclusif sur cette problématique dans nos pays et trouver des solutions adaptées pour y répondre. »


26 août 2019

ParlAmericas encourage des actions climatiques législatives ambitieuses lors de la Semaine du climat de l’Amérique latine et des Caraïbes 

ParlAmericas a participé activement à la Semaine du climat de l'Amérique latine et des Caraïbes 2019 (LACCW), qui s'est déroulée du 19 au 23 août à Salvador, au Brésil. La sénatrice Verónica Camino (Mexique), vice-présidente du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres pour l’Amérique du Nord, a représenté ParlAmericas en tant qu’intervenante experte lors du segment ministériel de haut niveau de la LACCW, « Vers la COP25 et les efforts pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris » ainsi qu’à l’événement parallèle « Progression et avancées pour une action climatique nationale sensible au genre en Amérique latine et aux Caraïbes. »

L’objectif principal de la LACCW de cette année était de favoriser l’interaction entre les acteurs de la région afin d’élever l’ambition et d’échanger des connaissances et bonnes pratiques pouvant contribuer à la mise en œuvre de plans nationaux pour le climat et à la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris.

Durant son intervention, la sénatrice Camino a souligné l’importance d’inclure les parlementaires dans les discussions nationales et régionales sur le climat, et dans la promotion d’un agenda climatique inclusif. « Il est essentiel que les gouvernements et les organisations internationales impliquées dans les discussions sur le climat nous voient comme des partenaires clés dans la promotion d'actions climatiques ambitieuses. Nous devons absolument rassembler les besoins et les propositions de nos communautés grâce à l’exercice de notre fonction de représentants, afin d'avancer dans le renforcement d’un agenda climatique global, » a déclaré la sénatrice Camino.

ParlAmericas promeut l’importance d’une intégration effective de considérations liées à l’égalité des genres dans l'agenda sur le changement climatique, en reconnaissant les risques et les impacts du changement sur la population en raison des inégalités socioéconomiques et d’autres facteurs démographiques. Dans ses présentations, la sénatrice Camino a souligné que « ParlAmericas continuera à promouvoir une action climatique participative et inclusive, et l’idée de considérer les femmes comme des agentes clés dans tous les processus de politique publique et dans la prise de décisions liées au climat. » 

Pour plus d’informations sur le travail de ParlAmericas en matière de changement climatique, rendez-vous sur www.parlamericas.org et suivez-nous sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlAmericasCC.


26 août 2019

Opportunités avec ParlAmericas

ParlAmericas recherche un/une gestionnaire de programme - Égalité des genres, Spécialiste du suivi et de l'évaluation . Les candidatures seront acceptées jusqu'au 8 septembre 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste.


7 août 2019

Des parlementaires se rencontrent au Suriname pour discuter des mesures efficaces pour faire progresser l’action climatique dans l’hémisphère

Des parlementaires de 16 pays des Amériques et des Caraïbes se réuniront à Paramaribo, au Suriname, à l'occasion de la quatrième réunion du Réseau parlementaire sur le changement climatique, afin d'échanger de bonnes pratiques et des solutions législatives efficaces pour faire face à l'urgence des changements climatiques et contribuer à la mise en œuvre de l'accord de Paris conformément aux objectifs de développement durable à l'horizon 2030.

Dans le but commun de renforcer l'ambition climatique dans l'hémisphère et de faire progresser l'action pour le climat au moyen de lois et du contrôle parlementaire, des parlementaires, des spécialistes et des représentantes et représentants de la société civile participeront à une série de séances de travail du 8 au 9 août explorant des solutions intégrales et innovantes répondant aux besoins différenciés de nos sociétés.

« Nous nous sommes engagés à favoriser des processus décisionnels inclusifs au sein desquels les voix des femmes, des jeunes, des peuples autochtones et des groupes traditionnellement marginalisés seront écoutées », a déclaré l'honorable Robert Nault, membre du Parlement canadien et président de ParlAmericas. « Cette rencontre est une occasion unique pour les parlementaires d’avoir une discussion ouverte et franche afin d’apprendre sur les structures efficaces de gouvernance climatique qui peuvent être mises en place dans nos pays. »

«En tant que représentantes et représentants de nos communautés, nous avons la responsabilité d’agir et de jouer un rôle clé dans le prochain renouvellement des contributions déterminées au niveau national (CDN), contribuant à la définition d’objectifs ambitieux visant à réduire les émissions de carbone et à prévenir une dégradation de l’environnement, ” a expliqué l'hôte de la réunion, l'honorable Jennifer Simons, présidente de l'Assemblée nationale du Suriname et vice-présidente pour l'Amérique du Sud du Réseau parlementaire de ParlAmericas sur les changements climatiques.

Il est prévu que les parlementaires adopteront une déclaration officielle invitant les gouvernements, leurs collègues parlementaires, les institutions multilatérales, le secteur privé, les universités et les acteurs de la société civile à unir leurs efforts pour dépasser le niveau d'ambition actuel des contributions déterminées au niveau national et atteindre les objectifs de l'accord de Paris. Cette déclaration sera partagée lors de la prochaine COP25 et du prochain Sommet des Nations Unies.

Pour obtenir les mises à jour les plus récentes sur la rencontre, veuillez consulter le programme et suivre @ParlAmericas sur les réseaux sociaux en utilisant l’hashtag #ParlAmericasCC.


17 juin 2019

Des parlementaires exploreront des stratégies collectives pour promouvoir l’autonomisation économique des femmes

ParlAmericas, en collaboration avec le Sénat de la République du Mexique, tiendra la 11e Rencontre du Réseau parlementaire pour l’égalité des genres, intitulée Parvenir à un équilibre dans le monde du travail, du 18 au 20 juin dans la Ville de Mexico, au Mexique. Cette rencontre réunira des parlementaires provenant de plus de 20 pays de l’hémisphère pour explorer des stratégies visant à promouvoir les droits du travail et l’autonomisation des femmes, contribuant ainsi à la croissance économique nationale, au développement et à la réalisation des droits de la personne.

Durant cet événement, des déléguées et délégués provenant de toute l’Amérique et des Caraïbes échangeront des bonnes pratiques législatives lors d’une série de sessions et d’ateliers analysant les barrières culturelles et juridiques à l'entrée des femmes et à leur pleine contribution à la force de travail. La société civile et des parties prenantes multilatérales, y compris des acteurs du Groupe de travail interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes, rejoindront les déléguées et délégués parlementaires pour discuter d'actions collectives visant à forger des économies plus inclusives qui favorisent l'autonomie et la dignité de tous les membres de la société de la région dans leur vie professionnelle.

« J’ai l’honneur d'accueillir nos collègues de toute la région au Mexique pour cette remarquable occasion : la 11e rencontre annuelle consacrée à l’égalité des genres. Je suis ravie de participer aux conversations qui auront lieu ces trois prochains jours concernant la façon de travailler ensemble pour atteindre une véritable égalité des chances dans la population active, une condition de la pleine autonomisation économique des femmes en Amérique et aux Caraïbes, » a déclaré la sénatrice Antares Vázquez Alatorre (Mexique), hôtesse de la rencontre et membre du Conseil d'administration de ParlAmericas.

L’honorable député Robert Nault (Canada), président de ParlAmericas, a souligné que, « Alors que nos pays continuent de créer de nouveaux partenariats et mécanismes d’affectation des ressources pour atteindre les droits du travail et économiques des femmes, nous devons absolument partager nos apprentissages pour accélérer la progression. ParlAmericas s'est engagé à créer des espaces propices à ce partage, et cette rencontre est une excellente opportunité de dédier notre attention à notre priorité commune de garantir les droits du travail de toutes les femmes et tous les hommes. »

La rencontre sera précédée d’un atelier sur les cadres pour prévenir et lutter contre le harcèlement sexuel au travail, facilité par des collègues de l’Équipe latino-américaine pour la justice et le genre et de la Commission pour l’égalité des chances de Trinité-et-Tobago.

Pour obtenir les mises à jour les plus récentes sur la rencontre, veuillez consulter le programme et suivre @ParlAmericas sur les réseaux sociaux en utilisant l’hashtag #ParlAmericasGEN.


10 juin 2019

ParlAmericas et le Réseau pour la transparence et l'accès à l'information (RTA) ont organisé des réunions pour promouvoir la transparence au sein des parlements

Les lundi 13 et mardi 14 mai 2019, une délégation composée de fonctionnaires des parlements nationaux membres du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas a échangé des expériences et des idées sur la façon de renforcer la transparence et l’accès à l’information publique avec des organes garants de l'accès à l’information publique membres du RTA, dans le but d’élaborer un kit d’outils sur le sujet. Ces réunions se sont déroulées à Rio de Janeiro au Brésil, dans le cadre de la XVII Rencontre du RTA, et avec le soutien du programme EuroSocial+.

 Le lundi 13 mai, des présentations ont été réalisées sur la progression de la transparence dans les parlements participants, faisant part des expériences de l'Argentine, du Chili, du Costa Rica, de l'Espagne et du Paraguay. Elles ont également abordé des points de vue en la matière et des actions adoptées par l’Institut pour l'accès à l’information publique (IAIP) du Honduras et l’Institut national pour la transparence, l’accès à l’information et la protection des données personnelles (INAI) du Mexique, pour garantir la disponibilité de l’information parlementaire. Les députés Gerardo Martínez et Eli Santos du Honduras ont également participé à cette réunion, ainsi que des représentants de la Direction nationale des relations avec la communauté et la participation citoyenne du ministère de l’Intérieur, des Travaux publics et du Logement d’Argentine, du Conseil pour la transparence du Chili, de l’Institut pour l'accès à l’information publique du Salvador, du Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance d’Espagne, du Département de la transparence gouvernementale du ministère de la Présidence de République dominicaine, de l’Agence pour le gouvernement électronique et la société de l’information et la connaissance (AGESIC) d’Uruguay, ainsi que du Partenariat pour un gouvernement ouvert et du programme EuroSocial+.

Le mardi 14 mai, les représentants des parlements participants ont assisté à un atelier pour identifier des difficultés, des domaines de travail et des outils à intégrer dans ce kit d’outils de sorte à faciliter sa mise en place effective au sein des parlements de la région. De plus, un panel a été réalisé durant la XVII Rencontre du RTA, pour présenter la portée du projet entre le RTA et ParlAmericas, ainsi que pour discuter des difficultés liées au renforcement de l’accès à l’information et de la transparence parlementaire.

« Garantir la transparence est la première étape à renforcer pour pouvoir avancer vers les autres piliers du parlement ouvert et permettre ainsi aux parlements nationaux de consolider leurs fonctions de représentation, de législation et de contrôle politique en faveur des citoyennes et des citoyens, » a souligné María Liz Sosa, directrice générale du renforcement législatif de la Chambre des sénateurs du Paraguay. Les résultats de ces réunions seront prochainement transmis à d’autres parlements de la région pour recevoir des contributions lors du processus d’élaboration et de validation du kit d’outils sur la transparence parlementaire.


28 mai 2019

Des parlementaires et des représentantes et représentants de la société civile participent à un dialogue sur l’ouverture législative

Les mercredi 29 et jeudi 30 mai, ParlAmericas célébrera la Journée du parlement ouvert et le Volet parlementaire du Sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), à Ottawa, au Canada, en collaboration avec le Réseau numérique pour un parlement ouvert (OPeN).

La Journée du parlement ouvert organisée par la Section canadienne de ParlAmericas aura lieu le 29 mai et rassemblera des parlementaires, des fonctionnaires des parlements et des représentantes et représentants de la société civile provenant de plus de 30 pays, qui échangeront leurs expériences en matière de collaboration avec la société civile pour élaborer et mettre en œuvre des plans d’action ou des initiatives pour un parlement ouvert. Ils exploreront la façon dont cette collaboration peut être catalysée pour renforcer les rôles de représentation et de contrôle du parlement afin de bâtir des démocraties plus fortes et inclusives offrant de meilleurs services et politiques publiques, conformément à l’Objectif de développement durable 16 de l’Agenda 2030.

Le 30 mai, des délégations parlementaires participeront à des sessions du Sommet mondial du PGO, où elles échangeront avec leurs pairs, des fonctionnaires des gouvernements, des universitaires, la société civile et d’autres acteurs du gouvernement ouvert, sur les stratégies visant à permettre aux citoyennes et citoyens, à la société civile et aux entreprises de participer à la prise de décision gouvernementale; à habiliter les populations sous-représentées à collaborer avec les gouvernements; et à aider les citoyennes et citoyens à comprendre comment le gouvernement ouvert affecte leur quotidien. Ils aborderont des questions importantes, comme la désinformation, les registres de propriété bénéficiaire, l’égalité des genres, l’élaboration de lois participative et inclusive, l’innovation dans le secteur public, la lutte contre la corruption, l’intelligence artificielle et l'accès à la justice, entre autres.

L’honorable Robert Nault (Canada), député et président de ParlAmericas, a déclaré que « les gouvernements ouverts, participatifs et inclusifs sont fondamentaux pour gagner la confiance des citoyennes et citoyens, améliorer les résultats et renforcer nos pays. C’est pour le Canada un honneur d’accueillir une réunion si importante pour les parlementaires, qui ont un rôle important à jouer dans la promotion et l’élaboration de lois conformes à ces principes, en particulier face aux grands défis que le monde rencontre actuellement comme la désinformation et un sentiment croissant de désenchantement avec les institutions publiques. » 

"Un gouvernement ouvert signifie qu'il faut inclure toutes les voix, autonomiser les citoyennes et citoyens et élaborer des politiques publiques qui améliorent leur vie tout en restaurant leur confiance dans les institutions publiques", a ajouté le député Randy Boissonnault, vice-président du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas et vice-président de la Section canadienne de ParlAmericas. "Les parlements jouent un rôle fondamental en fournissant les cadres législatifs nécessaires à la mise en œuvre réussie de ces initiatives. Le contrôle parlementaire garantit que les politiques de gouvernement ouvert conduisent à des résultats qui renforcent nos démocraties."

« Le Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas offre des espaces pour les échanges entre pairs parlementaires et pour la collaboration avec la société civile afin de promouvoir la transparence, la responsabilité, la participation citoyenne et l’éthique au sein des parlements et de toutes les institutions publiques. Ce sommet mondial est une opportunité de rassembler des points de vue et des expériences du monde entier pour développer des solutions politiques innovantes et atteindre des réformes plus ambitieuses donnant lieu à des sociétés meilleures pour toutes et tous, » a affirmé la sénatrice Blanca Ovelar (Paraguay), présidente du réseau.

Pour plus d’informations ainsi que des mises à jour sur la Journée du parlement ouvert et le Volet parlementaire du Sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert, nous vous invitons à consulter les programmes et à nous suivre sur les réseaux sociaux avec les hashtags #ParlAmericasOPN et #OGPCanada.


13 mai 2019

ParlAmericas a participé à des réunions du Groupe de travail interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes à la 38e Assemblée de délégués de la CIM

Du 6 au 8 mai 2019, ParlAmericas a participé à des réunions à Saint-Domingue, en République dominicaine, à l’occasion de la 38e Assemblée de délégués de la Commission interaméricaine des femmes (CIM, en espagnol). Des ministres des Femmes de tout l’hémisphère, des autorités de l’OEA et des spécialistes internationaux de l’égalité des genres et des droits de la personne ont participé à cette Assemblée, dont le thème était « L’Égalité et l’autonomie dans l'exercice des droits politiques des femmes. »

Le Groupe de travail interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes a tenu une réunion interne de planification du travail avant l'Assemblée de la CIM, informée par des consultations et par des évaluations préliminaires de la situation du leadership des femmes et des interventions de programme actuelles dans la région. Un résultat important de cette réunion a été l’identification de trois domaines prioritaires d’action collective à travers le Groupe de travail : 1) une analyse de la disponibilité et de la qualité des données sur le leadership des femmes; 2) des campagnes de communication régionales pour une promotion dans différents secteurs; et 3) un élargissement des initiatives de mentorat.

Lors de la dernière journée de l’Assemblée et avec le soutien du Gouvernement du Canada, le Groupe de travail a organisé un petit-déjeuner de travail avec les ministres des Femmes ou leur représentante ou représentant. Les institutions participantes leur ont présenté les trois domaines prioritaires d’action que le Groupe de travail poursuivra. Au cours de ce dialogue, ParlAmericas a souligné l’amélioration de la coordination et de l’impact institutionnels que le Groupe de travail a déjà réalisée depuis son lancement durant le 8e Sommet des Amériques. Ce mécanisme comporte des institutions membres mieux positionnées pour évaluer les façons les plus stratégiques d'augmenter l’échelle des interventions efficaces, que ce soit individuellement ou conjointement, et pour atteindre les objectifs communs de garantir que personne ne soit désavantagé dû à son genre ou laissé de côté dans les efforts de développement nationaux. Dans le cas de ParlAmericas, ces efforts seront axés sur les actions législatives pour réduire les barrières au leadership des femmes dans la coordination avec ses parlements membres.


9 mai 2019

Le Protocole parlementaire pour la réduction des risques de catastrophe et l'adaptation au changement climatique a été officiellement présenté

Le 14 mars dernier, le Protocole parlementaire pour la réduction des risques de catastrophe et l'adaptation au changement climatique a été présenté à l’occasion de la 4e rencontre du Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas. Le protocole a pour but d’orienter le travail parlementaire afin de répondre aux besoins nationaux en matière de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique. Le document est le fruit d’une collaboration entre ParlAmericas et le Bureau régional pour les Amériques du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR).

Ana Belén Marín, membre de l’Assemblée nationale de l’Équateur, vice-présidente du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas pour l’Amérique du Sud et promotrice de la loi sur la gestion du risque de son pays, a souligné que « l’objectif du document est de fournir aux parlements de tout le continent un outil au diapason des principes du Cadre de Sendai visant à contribuer au dialogue législatif et à l’échange de bonnes pratiques concernant l’élaboration et la modification de mesures législatives relatives à la réduction, à l’atténuation et à la gestion des risques de catastrophe ».

Le protocole est divisé en deux chapitres. Le premier présente des propositions de mesures parlementaires en lien avec les fonctions parlementaires d’adoption de législation, de surveillance, ainsi que les débats et l’approbation des budgets nationaux. Le deuxième chapitre fournit des explications détaillées sur chacune des priorités du Cadre de Sendai et précise leur pertinence pour les parlementaires.

Selon Raúl Salazar, chef du Bureau régional pour les Amériques du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, « d’importants progrès ont été réalisés dans de nombreux pays, qui ont élaboré des cadres réglementaires fondés sur une approche exhaustive de gestion des risques de catastrophe, conformément aux recommandations du Cadre de Sendai. Il est important que les pays de notre région poursuivent leurs efforts afin d’intégrer la réduction des risques de catastrophe à leurs cadres législatifs et règlementaires nationaux et locaux, puisque ceux-ci permettent aux secteurs public et privé de faire progresser la gouvernance du risque et de renforcer leurs institutions et leurs mécanismes afin de bien orienter, coordonner et surveiller les efforts de réduction des risques de catastrophe et les politiques publiques connexes ».

« Les catastrophes entraînent des millions de personnes dans la pauvreté chaque année, compromettant ainsi le progrès, la paix et la sécurité, ce qui engendre des coûts se chiffrant en milliards de dollars. Les recherches scientifiques indiquent que les changements climatiques augmenteront la fréquence et l’intensité des catastrophes d’origine naturelle », a indiqué l’honorable Robert Nault, député du Canada et président de ParlAmericas. « C’est pourquoi les outils tels que ce protocole sont si précieux pour les parlementaires. En effet, ceux-ci nous donnent l’information dont nous avons besoin pour mieux concevoir et faire approuver des lois et exiger des comptes de nos gouvernements quant à la mise en œuvre de ces lois, afin de nous assurer que nous prenons les mesures nécessaires pour réduire considérablement les risques de catastrophe. Le moment est venu de passer à l’action. Nos citoyens s’attendent à ce que nous agissions et nous devons livrer la marchandise ».

Le protocole est disponible en français, anglais, espagnol et portugais.

Pour plus d’information concernant les travaux de ParlAmericas sur les changements climatiques, cliquez ici. Pour plus d’information sur le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR), cliquez ici (en anglais seulement).


1 mai, 2019

Opportunités avec ParlAmericas

ParlAmericas recherche un/une gestionnaire de projet. Les candidatures seront acceptées jusqu'au 13 mai 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste.


18 avril, 2019

Opportunités avec ParlAmericas

ParlAmericas recherche un/une gestionnaire de projet – finance et logistiques. Les candidatures seront acceptées jusqu'au 30 avril 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste.


3 avril 2019

ParlAmericas et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ont signé un mémorandum d’entente.

ParlAmericas et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ont récemment signé un mémorandum d’entente pour réaffirmer leur collaboration pour promouvoir l'agenda climatique en Amérique latine et dans les Caraïbes.

ParlAmericas a été reconnue en tant qu’organisation observatrice officielle du processus de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) par la Conférence des Parties (COP), lors de sa 24e session en décembre 2018. Ce statut et le mémorandum d’entente récemment signé permettront à ParlAmericas de participer et d’apporter officiellement des points de vue parlementaires lors des conférences et discussions internationales sur le climat, ainsi que de renforcer sa collaboration avec la CCNUCC et d’autres partenaires en Amérique et aux Caraïbes.

« Il s'agit d’une importante reconnaissance de grands efforts parlementaires pour lutter contre le changement climatique au sein de l’hémisphère. En tant que président de ParlAmericas et de sa section canadienne, nous demeurons engagés à promouvoir le travail législatif en matière d’atténuation et d'adaptation au changement climatique à travers la coopération interparlementaire dans l’hémisphère, ainsi qu’à faciliter l’élaboration de politiques innovantes pour lutter contre le changement climatique, » a déclaré l’hon. Bob Nault, député canadien. 

ParlAmericas et son Réseau parlementaire sur le changement climatique promeuvent l'action climatique parlementaire à travers des programmes et ressources dynamiques personnalisés en fonction du travail des parlementaires et des façons spécifiques dont leur pays et leur peuple sont touchés par le changement climatique.

 « Ce mémorandum permet de nouvelles opportunités de collaborer et présenter le travail essentiel des parlementaires afin d’élever l’ambition politique et d’accélérer les mesures de lutte contre le changement climatique par le biais de l’élaboration de lois, du contrôle, de la budgétisation et de la sensibilisation, » a affirmé Javier Ortega, membre de l’Assemblée nationale du Panama et président du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas. « ParlAmericas se réjouit de cette opportunité de continuer à contribuer de manière utile aux débats sur le climat les plus urgents d’un point de vue parlementaire. »

Pour plus d’informations sur le travail de ParlAmericas en matière de changement climatique, cliquez ici. Suivez le Réseau parlementaire sur le changement climatique (RPCC) sur Twitter en utilisant l’hashtag #ParlAmericasCC.


29 mars 2019

ParlAmericas participe au forum régional sur l’égalité des genres et la santé pour atteindre les Objectifs de développement durable

Du 27 au 29 mars, ParlAmericas a participé au 2e Forum régional biannuel sur les Objectifs de développement durable, intitulé Agenda 2030 : Donner la priorité aux investissements dans la santé et l’intégration de l’égalité des genres – Promouvoir la santé et l’équilibre entre les genres dans l’OECO. Ce forum a été organisé par le Ministère de la Santé et des Affaires de genre et le Ministère de la Culture, de la Jeunesse, des Sports, du Développement communautaire et des Télécommunications et des Technologies de l’information du Gouvernement de Niévès, dirigés par l’hon. Hazel Brandy-Williams et l’hon. Eric Evelyn, respectivement, ainsi que par le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

Le forum a réuni des représentantes et des représentants des pays de l’OECO pour coordonner des actions concernant des questions liées à l’égalité des genres et à la santé afin d’appuyer la réalisation collective des Objectifs de développement durable (ODD) correspondant. Chaque journée était consacrée à des acteurs clés qui jouent un rôle dans ce travail, y compris les pouvoirs exécutive et législative, le personnel technique et la société civile, et sur la nécessité de créer des partenariats entre eux.

Le rôle des parlementaires dans la promotion de l’Agenda 2030 a été abordé au premier jour du forum. Un panel parlementaire a souligné les efforts en cours dans les pays de l’OECO pour aborder les questions prioritaires comme la violence basée sur le genre, les systèmes de santé nationaux et la réduction de la pauvreté, entre autres. Les présentations ont insisté sur les façons dont la coopération inter-îles avec d'autres membres de l’OECO a servi de stratégie pour tirer parti des forces individuelles et assurer la réussite continue et la durabilité des efforts de développement. Les intervenants ont également parlé des rôles spécifiques des parlementaires pour favoriser la progression des ODD plus largement grâce à leurs fonctions de représentation, d’élaboration des lois et de contrôle.

Ce forum s’est achevé avec le lancement d’un nouveau portail en ligne par le Ministère du Développement social, visant à sensibiliser le public aux ODD et à permettre le suivi de l'action gouvernementale et de la progression de cet agenda. Le site web est accessible via ce lien : http://www.niasdu.com.


26 mars 2019

ParlAmericas a participé à un atelier régional sur la biodiversité et les connaissances écologiques traditionnelles

Le 13 mars, une délégation de ParlAmericas a participé à un atelier régional sur la biodiversité et les connaissances écologiques traditionnelles à Tegucigalpa, au Honduras. Cet atelier était co-organisé par Environnement et Changement climatique Canada et le Ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement du Honduras, et invitait des détenteurs de connaissances écologiques traditionnelles (CET) comme les peuples autochtones, la société civile et les parlementaires et acteurs gouvernementaux d’Amérique centrale à échanger de bonnes pratiques et des leçons retenues pour la collaboration en matière de préservation de la biodiversité.  

La membre du Congrès et ancienne ministre des Femmes et des Populations vulnérables, Ana María Choquehuanca (Pérou), a représenté ParlAmericas en tant qu’intervenante lors de deux sessions sur les leçons retenues après avoir travaillé avec des détenteurs de CET pour préserver la biodiversité des forêts, et sur la façon dont les parlementaires peuvent aider les détenteurs de CET à mieux participer à la prise de décision. Mme Choquehuanca a fait part de l'expérience du Pérou en co-gestion communautaire de zones protégées, et a parlé de la façon dont les parlementaires peuvent travailler avec les détenteurs de CET pour créer des textes législatifs inclusifs et globaux. « Les peuples autochtones possèdent un savoir qui peut contribuer de manière positive à la gestion des forêts, et il est donc nécessaire de les autonomiser et de valoriser davantage leurs compétences et connaissances ancestrales lors de l’élaboration de législations et de politiques sur la gestion des forêts, » a déclaré Mme Choquehuanca.  

ParlAmericas était également représentée par la membre du Congrès Teresa Cálix (Honduras) qui a modéré la session en petits groupes de l'atelier, portant sur les opportunités et les difficultés à avoir des relations de travail collaboratif entre les gouvernements, les spécialistes professionnels et les détenteurs de CET pour préserver et protéger la biodiversité.  

Suivez le Réseau parlementaire sur le changement climatique (RPCC) sur Twitter en utilisant le hashtag #ParlAmericasCC.  


13 mars 2019

ParlAmericas participe à des réunions du Task Force interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes à la CSW de l’ONU

Le 13 mars, ParlAmericas a participé à une série de réunions organisées par le Task Force interaméricain sur l’autonomisation et le leadership des femmes, avec le soutien des gouvernements du Canada, du Pérou et de la République dominicaine. Ces réunions se sont déroulées lors de la 63e session de la Commission de la condition de la femme (CSW), l’organe intergouvernemental mondial principal consacré à la promotion de l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes. La CSW a lieu chaque année au siège de l’ONU à New York, aux États-Unis.

Le Task Force a convoqué un dialogue ministériel de haut niveau intitulé « Leadership des femmes dans les agendas nationaux des Amérique et des Caraïbes ». Des ministres chargés de l’égalité des genres des Amériques et des Caraïbes ont parlé des priorités de leur pays pour réduire les écarts en matière de leadership des femmes. Des représentants des institutions membres du Task Force, à savoir l’ONU Femmes, le PNUD, la CIM, la CIDH et la CEPALC, sont aussi intervenus durant la session de dialogue.

Le Task Force a également mené une session technique à laquelle ont participé des représentants gouvernementaux et parlementaires pour échanger des expériences relatives aux questions principales de la promotion du leadership des femmes et de la réalisation de l’Objectif de développement durable 5 sur l’égalité des genres. ParlAmericas a encadré les discussions à une table de travail sur le thème de la participation politique.

Les résultats et connaissances partagés lors des sessions ministérielles et techniques serviront à créer de futures initiatives et actions du Task Force.


4 février 2019

La délégation de ParlAmericas a participé à des rencontres et à un panel accueilli par l’Assemblée législative du Costa Rica pour soutenir le développement d’initiatives d’ouverture parlementaire

Le 24 et 25 janvier, une délégation de ParlAmericas a participé à des rencontres et à un panel accueilli par l’Assemblée législative du Costa Rica à San José, pour partager des bonnes pratiques de parlements dans l’hémisphère qui mettent en oeuvre un agenda de parlement ouvert et promouvoir la réflexion sur les prochaines étapes pour consolider cet agenda au Costa Rica.

Le 24 janvier, la délégation a eu une rencontre avec les chefs et chefs adjoints des partis politiques, directeurs et directrices des départements administratifs de l’Assemblée législative, et représentantsd’organismes de la société civile. Ces rencontres ont créé une opportunité pour l’échange d’expériences du Chili, de la Colombie, de l’Équateur, du Paraguay et du Costa Rica sur le développement et la mise en oeuvre de Plans d’actions de parlement ouvert ainsi que des projets de lois et pratiques qui contribuent à l’ouverture législative. Ces rencontres ont culminé avec un panel de discussion sur le progrès de l’ouverture parlementaire en Amérique latine, avec la participation de plusieurs parties prenantes.

Ces échanges ont fourni la base pour un atelier national qui a eu lieu le 25 janvier, où les parlementaires du Costa Rica, fonctionnaires du parlement et représentants de la société civile ont établi des prochaines étapes proposées pour continuer à renforcer et avancer l’agenda de parlement ouvert dans leurs pays.

La présidente de l’Assemblée nationale de l’Équateur, Elizabeth Cabezas a mis l’emphase sur le fait « que suivre les principes d’un parlement ouvert garanti que l’information sur le travail que nous faisons n’est pas mal représentée. Plus de transparence améliorera le partenariat que nous avons avec les citoyennes et citoyens ». Pareillement, la vice-présidente de l’Assemblée législative du Costa Rica, María Inés Solís, a signalé que « la présidence du Conseil d’administration de l’Assemblée législative est engagé à la promotion d’initiatives d’ouverture parlementaire pour que le parlement et ses membres puissent renforcer cet agenda ».

La délégation internationale de ParlAmericas a été menée par Elizabeth Cabezas, présidente de l’Assemblée Nationale de l’Équateur et Vice-Président de ParlAmericas et a inclus Rodrigo Lara, sénateur de la Colombie; Eduardo Cáceres, membre de la Chambre des députés de l’Argentine; Patricio Vallespín, ancien parlementaires du Chili; María Liz Sosa, directrice générale du Bureau du renforcement législatif du Sénat du Paraguay; Rocío Noriega, conseillère au Groupe bicaméral sur la transparence du Congrès du Chili; María Baron, directrice exécutive mondiale de la Fondation directorio legislativo; Anabella Zavagno, directrice adjointe de ParlAmericas; et Emilie Lemieux, gestionnaire de programme – parlement ouvert de ParlAmericas.

Pour plus d’information concernant le travail sur le parlement ouvert de ParlAmericas, cliquez ici. Suivez le Réseau pour un parlement ouvert de ParlAmericas sur Twitter en utilisant le hashtag #ParlAmericasOPN


16 janvier 2019

Opportunités avec ParlAmericas

ParlAmericas voudrait élargir son réseau de traducteurs/trices professionnels intéressés à travailler régulièrement pour l'organisation, dans une ou plusieurs combinaisons de l'anglais, de l'espagnol, du français et du portugais. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste.


9 janvier 2019

Opportunité d’emploi avec l’organisation partenaire CIWiL (les Caraïbes)

l’Institut caribéen pour le leadership des femmes (CIWiL) recherche un coordinateur pour un projet mené en partenariat avec ParlAmericas, « Promouvoir le leadership politique des femmes dans les Caraïbes. » Les candidatures seront acceptées jusqu’au 3 février 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste (en anglais).


9 janvier 2019

Opportunité d’emploi avec l’organisation partenaire FONAMUPP (au Panama)

Le Forum des femmes dans les partis politiques du Panama (FONAMUPP) recherche un coordinateur pour un projet mené en partenariat avec ParlAmericas, « Promouvoir le leadership politique des femmes au Panama. » Les candidatures seront acceptées jusqu’au 22 janvier 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste (en espagnol).


2 janvier 2019

Opportunités avec ParlAmericas

ParlAmericas recherche actuellement un Chargé sénior de projet - Autonomisation de la société civile et des femmes. Les candidatures seront acceptées jusqu’au 22 janvier 2019. Pour plus d’informations, veuillez lire la description du poste (en anglais).